ACTUALITES

 

GRANDE CONSULTATION NATIONALE. Après sa première enquête nationale organisée en 2011, l'UFC-Que Choisir a conduit à nouveau, durant 6 mois, une grande consultation des consommateurs sur l'ensemble du territoire. Forte de 33 494 réponses cette enquête permet d'identifier  les maux les plus fréquemment dénoncés. Voir le communiqué.

GAZ MOINS CHER ENSEMBLE - Bilans de la campagne 2013-2014

GAZ moins cher ensemble ! (novembre 2013). L’UFC-Que Choisir d’Orléans se félicite de l’inscription de plus de 1387 consommateurs du département à la campagne gaz moins cher ensemble, lancée le mois dernier.  Forte de ce succès quantitatif, l’UFC d’Orléans vous confirme l’offre finale particulièrement attractive proposée par le fournisseur lauréat. L’économie moyenne sur un an, (par rapport au tarif réglementé de novembre), est de 190 euros par consommateurs. Cela représente plus de 243 864 euros potentiels de pouvoir d’achat pour les inscrits du département... Voir le communiqué

 BILAN NATIONAL (6 février 2014). Alors que la campagne « gaz moins cher ensemble » s’est achevée le 31 janvier, l’UFC-Que Choisir dresse avec satisfaction le bilan de cette campagne qui participe effectivement à la dynamisation de  la concurrence sur le marché du gaz au service des consommateurs. 50 % des inscrits ont accepté l’offre personnalisée « gaz moins cher ensemble ». En savoir plus

BILAN DANS LE LOIRET (6 février 2014). Sur les 1665 inscrits du département à la campagne « gaz moins cher ensemble »,  1111 ont accepté l’offre personnalisée qui leur a été faite, soit 67%. Avec une consommation moyenne de  17 477  kWh, l’économie moyenne sur un an pour les bénéficiaires du département est de 192 €. En savoir plus

RENTRÉE : Alors qu’à l’approche de la rentrée, la grande distribution nous promet des économies substantielles, notamment via ses sites drives, l’UFC-Que Choisir publie sur la base de la liste officielle de fournitures, une enquête instantanée qui révèle une réalité en trompe-l’oeil. Le scandale n’est en effet pas là où on l’attend : si l’évolution globale des prix reste effectivement contenue en magasin, en revanche sur leurs sites drives la quasi-totalité des enseignes jouent les mauvais élèves s’agissant de la disponibilité des produits recommandés par l’Education nationale. Voir l'étude.

- Enquête prix 2012 dans la Grande Distribution : Voir les résultats à Orléans

-Enquête alimentation 2012 :  Troisième enquête. Voir les conclusions

-Enquête alimentation 2011 :   Deuxième enquête. Voir les conclusions

-Enquête alimentation 2010 : L'UFC Que Choisir d'Orléans a signé avec la DRAAF du Centre (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt)  un contrat pour une période de trois ans, avec pour principal objectif de rechercher les informations souhaitées par les consommateurs sur les produits alimentaires.
Au terme de la première année d'étude, des résultats ont été obtenus sur les attentes des consommateurs concernant les produits suivantes : fruits et légumes, viande, volaille, poisson, œufs. Ces résultats peuvent être consultés en cliquant ici.
Cette enquête s'inscrit dans le cadre défini par l'action n° 18 intitulée « Être à l'écoute du consommateur et répondre à son besoin d'information» qui fait partie du « Plan d'action pour une politique de l'offre alimentaire sûre, diversifiée et durable». Voir le rapport-

- Enquête, entretien des automobiles : être fidèle au réseau d’un constructeur coûte cher ! (6 décembre 2012).  Pour réduire sa facture « entretien », il existe plusieurs filières, réseau du constructeur, garage indépendant ou centre autos. Ces professionnels peuvent réaliser (à quelques exceptions près) tous les travaux courants sur n’importe quelle voiture.

Réalisée courant juin 2012, notre enquête portait sur les taux horaires de main d’œuvre T1, T2, T3 (opérations des plus simples aux plus complexes) hors tarifs carrosseries. Nos enquêteurs ont également essayé d’obtenir les prix pour la révision de deux modèles de 2011 : une Peugeot 207 1.6 HDI et une Renault Clio 1.5 dCi 90. L’affichage du prix des interventions est obligatoire ; nos enquêteurs ont pu constater que les tarifs main d’œuvre étaient affichés et dans l’ensemble visibles dans tous les sites visités (excepté chez un Speedy) que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur. Il n’en était pas de même pour les tarifs des révisions visibles seulement chez 11 garagistes sur 18 enquêtés. Ils ont pu constater aussi que les taux horaires de main d’œuvre et les prix pratiqués pour la révision des deux voitures étaient plus attractifs chez les centres autos que chez les concessionnaires. Voir les résultats à Orléans

- EDF-GDF, ATTENTION au piège de la facturation unique (30 octobre 2012). Attention aux sirènes de la simplicité. EDF et GDF proposent régulièrement à leurs clients aux tarifs réglementés une facturation gaz/électricité unique. Ces opérateurs vous proposent même de résilier le contrat qui vous lie au fournisseur concurrent. Cela peut paraître séduisant, mais faîtes attention : avec la facturation unique GDF, vous perdez le bénéfice du tarif réglementé de l’électricité; il en sera de même pour le tarif réglementé du gaz si vous les rassemblez sur votre facture EDF !

LOGEMENT ETUDIANT (6 septembre 2012). Pour déloger les mauvaises pratiques des marchands de liste, l’UFC-Que Choisir dépose plainte contre 13 enseignes. Retrouvez l’étude complète sur les marchands de listes et la fiche questions/réponses sur www.quechoisir.org

- PANIER DE L'ETE (11 juillet 2012). L'UFC-Que Choisir lance un comparateur « panier de l'été », pour éviter les « coûts de chaud » de la grande distribution, l'association vous accompagne à la plage. Voir la carte interactive sur www.quechoisir.org

- Qualité de l'eau en France (22 mars 2012). Voir le rapport. Voir les répartitions.

- Télécommunications : (18 février 2011). Grâce à la mobilisation de l’UFC Que Choisir et du réseau via notamment la mise à disposition du kit de résiliation sereine, les opérateurs Orange et SFR ont finalement décidé de ne pas répercuter la hausse de la TVA sur les abonnements de téléphonie mobile. Si le consommateur a déjà envoyé sa demande de résiliation, le contrat doit être résilié sans pénalités. De même, le portage du numéro doit pouvoir être obtenu sans pénalité particulière.  Orange et SFR ont confirmé la prise en compte de ces résiliations - voir communiqué - voir lettre de résiliation

- Victimes du Médiator,  la position de l’UFC-Que Choisir (21 mars 2011). De nombreux consommateurs qui se sont vus prescrire du Médiator viennent chercher des informations auprès de notre association.  L'UFC-Que Choisir a plaidé pour la mise en place d’un fonds d’indemnisation ce qui a été acté avec le ministre de la santé. Elle n’est pas favorable à la proposition du laboratoire Servier de créer un fonds propre d’indemnisation qui, en échange, obligent les victimes à renoncer aux poursuites judiciaires. Elle souhaite un fonds indépendant des laboratoires, sous contrôle de l’état et une adhésion à ce fonds qui ne remettrait pas en compte les actions pénales en cours. Le patient qui ne souhaite pas attendre la mise en place de ce fonds, peut se tourner vers un avocat spécialisé en question santé (l’ordre départemental des avocats pourra indiquer les avocats spécialisés).

 Avant toute procédure, l’UFC-Que Choisir conseille en premier lieu de consulter un médecin qui pourra vérifier l’existence d’une « valvulopathie médicamenteuse » ou d’une « HTAP » (Hypertension Artérielle Pulmonaire), et en deuxième lieu de constituer un dossier dès lors qu’un lien possible est établi entre prise du Médiator et complications cardiaques par le cardiologue. Ce dossier sera constitué de tout document permettant de justifier la prescription du Médiator (ordonnances, ou certificats de prescription par le médecin, ou encore attestations de délivrance de ce médicament par le pharmacien).

 L’UFC-Que Choisir qui a déposé plainte contre X pour « homicide et blessures involontaires » et « tromperie aggravée » auprès du tribunal de Grande Instance de Paris, ne se satisfera pas d’une négociation directe avec le laboratoire. Sa position est donc d’attendre la mise en place d’une solution satisfaisante d’indemnisation.

- Médiator : (9 avril 2011) l’indemnisation sur les rails. Les victimes du Médiator qui n’ont pas encore entamé de démarches devraient pouvoir obtenir réparation de leur préjudice via l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux à partir du mois de septembre. voir communiqué

- Médiator : (13 janvier 2011) voir communiqué et voir dossier

- Conseils en électroménager : enquête réalisée dans le Loiret. Voir les résultats                                      

- VOGICA. Au lendemain de la liquidation judiciaire de VOGICA dont des milliers de commandes en cours ne seront pas honorées, l’UFC-Que Choisir se mobilise pour venir en aide aux consommateurs victimes en proposant sur son site et via ses 160 associations locales des modèles de lettres pour permettre aux consommateurs de faire valoir leurs droits.(10 novembre 2010)  voir le communiqué

- Les lampes basse consommation sont écologiques à l’usage car elles consomment jusqu’à 5 fois moins d’électricité et durent 6 à 10 fois plus longtemps que les ampoules classiques et halogènes. Mais, à cause de leurs composants multiples, et de leur dangerosité potentielle (la présence de mercure), ces lampes ne peuvent être déposées dans les poubelles à verre, plastique ou papier. 93% de leurs composants étant recyclables, il est nécessaire de les collecter afin de les faire traiter séparément des autres déchets. Les vendeurs de ces ampoules ont l’obligation de récolter ce matériel usagé. Cette obligation est-elle respectée ?

L’ enquête a été réalisée de façon anonyme du 14 au 28 novembre 2009 dans 72 enseignes du Loiret (grandes enseignes de bricolage, et enseignes de la grande distribution, hypermarchés et supermarchés). Voir les résultats détaillés

 

- Economie d'énergie des appareils électroménagers : Pourquoi payer plus pour consommer moins ? Un bonus-malus s'impose !   Au moment où le Grenelle de l'environnement est discuté à l'assemblée, l'UFC-Que Choisir rend publics les résultats nationaux d'une enquête sur les prix des appareils électroménagers qui souligne que, malgré l'ambition affichée d'une réduction de la consommation électrique des Français, les consommateurs ne sont absolument pas incités à acheter les appareils les moins énergivores. Pour remédier à cette situation, elle formule une proposition simple et concrète : l'instauration d'un bonus-malus sur tous les appareils électroménagers.  

Enquête dans le Loiret  : les  relevés des prix et des étiquettes énergétiques ont été réalisés dans 17 magasins du Loiret spécialisés et de Grande Distribution du 1er au 31 mars 2010. Les types d’appareils choisis ont été un réfrigérateur-congélateur bas, blanc, air statique, 180-190cm et un sèche-linge à condensation, blanc, chargement frontal 7kg. 81 appareils ont été relevés. Premier constat : l’échelle énergétique qui va de A à G est obsolète. Pour les réfrigérateurs-congélateurs, on constate que les indications de B à G ont disparu. Il ne reste que des appareils A, A+ et A++. En achetant un réfrigérateur de classe A, le consommateur n’est pas conscient que c’est le plus énergivore et il n’a aucune incitation à acheter un équipement A+ ou A++.Pour les sèche-linge, il n’y a plus d’appareils de D à G. La solution demandée par l’UFC-Que Choisir : une seule échelle de A à G pour tous les produits et suppression des classes A+ et A++.

L’économie coûte cher : le prix augmente avec la classe énergétique. En classe A+, l’appareil est en moyenne plus cher de 68€. L’économie d’électricité sur 10 ans est de 90€. Le surcoût à l’achat ne se compense que sur 8 ans. Même constat pour le sèche-linge. L’achat d’un appareil B au lieu d’un C est plus cher en moyenne de 237€. L’économie d’électricité sur 10 ans est de 140€. L’économie d’électricité ne compense pas le surcoût à l’achat.

 La solution, un bonus-malus. Objectif : orienter les consommateurs vers les équipements les plus économes en énergie en accordant un bonus pour les appareils les moins énergivores et un malus pour les appareils moins économes. Le système bonus-malus a fait ses preuves pour l’automobile. Les bonus élecrroménagers ont été efficaces dans les pays voisins (Italie, Pays-Bas, Belgique).

Cette enquête a été diffusée par les médias : la République du Centre (20 mai), France Bleu (journal de 8 h du 20 mai) et OrleansInfo.

Lire le communiqué

 

   
ENQUÊTES
 

- Enquête prix dans l'Orléanais Du 17 septembre au 1er octobre 2011, les enquêteurs  ont relevé anonymement les prix de 68 produits de marque nationale, dans les magasins de la Grande Distribution classique. Voir les résultats à Orléans 

- Enquête prix dans l’Orléanais : Du 13 au 28 novembre 2010, les enquêteurs de l’UFC-Que Choisir d’Orléans ont relevé anonymement les prix d’une quarantaine de produits (épicerie, ultra-frais, boissons, surgelés et produits d’entretien) dans les magasins de la Grande Distribution classique et de Hard Discount. Voir les résultats

- Enquête produits Bio à Orléans : aujourd'hui, manger bio coûte cher...                                                         En savoir plus...

- Enquête garages et centres auto : qui est le moins cher?                                                                            En savoir plus...

- Enquête produits phytosanitaires : le jardin écologique n'est pas encore très tendance...                              En savoir plus...

- Enquête sur les conseils en pharmacie : une enquête nationale a été réalisée du 14 au 28 mars 2009. 1379 officines ont été enquêtées dans 90 départements. L’UFC-Que Choisir d’Orléans a participé à cette enquête en visitant 24 pharmacies à Orléans et environ. Il s’agissait d’acheter une boîte d’aspirine Upsa 500mg en comprimés effervescents et une boîte de Nurofen (un anti-inflammatoire) 200mg en comprimés enrobés. Face à cette demande d’achat, tout pharmacien se devait de mettre en garde son client, l’absorption de ces médicaments ainsi que l’association de ces deux médicaments pouvant provoquer des effets indésirables et  présenter des dangers. Un simple petit interrogatoire rapide avec le client pouvait permettre de préciser les « contre-indications » relatives à leur utilisation.

Le résultat est plus que navrant : pas un seul  pharmacien n’a pris de renseignements sur les antécédents médicaux, 3 sur 24 seulement ont donné des informations sur les effets indésirables, 7 sur 24 ont mis en garde contre les interactions de ces deux médicaments.

Quant au  prix du Nurofen, les enquêteurs ont  relevé des prix absolument différents, allant de 1,59€ à 3,75€  (les prix les moins chers sont en  centre ville). Alors, consommateurs, une fois de plus nous vous encourageons à comparer !

Quelle crédibilité pouvons-nous accorder à ces slogans vus dans certaines officines : « Je peux me servir, mon pharmacien me conseille » (groupe PHR), et « je choisis, mon pharmacien me conseille » (groupe Giropharm). La question qui se pose aujourd’hui est la suivante : quels arguments, la profession peut avancer pour s’opposer à la demande des enseignes de la Grande Distribution classique de pouvoir vendre des médicaments ?

 

- Enquête chez les " cuisinistes "
Entre le 10 mars et le 12 avril 2008, les enquêteurs de l'UFC-Que Choisir Orléans ont voulu refaire leur cuisine et se sont renseignés auprès de 13 installateurs de cuisine à Orléans et environs.
Bravo pour le professionnalisme de la plupart des commerçants mais déception pour quelques autres ...

En savoir plus

- Enquête dans les Centres de Bronzage
Entre le 12 et le 27 janvier 2008, une enquête a été réalisée dans 15 Centres de Bronzage à Orléans et environs. Si la personne interrogée ne donnait pas spontanément de mise en garde sur la pratique du bronzage artificiel, l'enquêteur devait juste demander s'il n'y avait pas de danger. Bilan : pas très convaincant…

En savoir plus

   

- Enquête dans la Grande Distribution
Entre le 10 et le 25 mai 2008, les prix de 82 produits de base ont été relevés. Par rapport aux relevés de prix réalisés en septembre 2007, à Orléans et environs, l'augmentation constatée est en moyenne, de 6,18%...

En savoir plus

Caddie

Copyright © 2009 - Tous droits réservés UFC Que Choisir Orléans - Réalisation : Chris-creation.com